100 idées pour (faire quelque chose de) Sedan (12/100)

Le bâtiment qui forme un trapèze, presque un triangle, cerné par un bout de la rue du Faubourg du Ménil, un bout de la rue Wuider-Bizot, fermé par la rue de la Caserne, a quelque chose de particulier. Et j’espère que la ruine actuelle à l’heure où j’écris ces lignes ne sera pas dans l’avenir détruite au moment où vous lirez ce texte. Car voilà un superbe navire, dont la proue fait face à Balan, à Bazeilles, à Metz, Nancy, Strasbourg, au reste de l’Europe, pour défendre la ville. Un navire au mouillage, ou mieux qui flotte à l’entrée d’un port pour protéger la population restée à terre.

Le bâtiment devrait alors se comporter vraiment comme un navire, et ses habitants (y en a-t-il encore ?) devraient vivre comme des marins. On arrangerait des coursives entre les divers appartements afin d’unifier l’ensemble. Il y aura la salle des machines (la chaufferie), une cuisine et une cantine, une passerelle, et une vigie qui surveillerait à bâbord les hauts du Palatinats et à tribord les activités de la caserne désaffectée.

On pourrait y organiser des croisières immobiles. Une véritable attraction touristique ! Si la croisière immobile n’attire pas suffisamment de vivants, on peut facilement transformer ce bloc de pierre en un navire container, qui transporterait les cendres de nos défunts. N’appelle-t-on pas d’ailleurs ce petit pâté le ‘cercueil’ ? Cela ferait gagner de la place : un funérarium sur plusieurs niveaux. Le coût de transformation serait insignifiant puisqu’il suffirait d’utiliser les appartements pour y déposer toutes les urnes sur des étagères bibliothèques. On pourrait d’ailleurs mettre en place un service d’emprunt grâce auquel les familles pourraient venir chercher leurs aïeux pour un dimanche comme quand on invite un vieux parent à venir prendre le café avec une part de tartes aux quetsches.

 

Pour vous donner un avant-goût de croisière sur la Meuse,

lisez « De Fumay à Givet – Au fil de la Meuse », de Jean-François Saint-Bastien.

Pour en savoir plus, cliquez sur l’image

 

Et si vous avez l’esprit marin, lisez ou relisez l’idée numéro 11 de cette série :  https://editions-boutdebois.ovh/dugauguez-sauvera-deluge/

Please follow and like us:
error