En achetant ce qui reste d’une friche industrielle, Evrard Delam va réaliser son rêve : avoir sa propre turbine hydroélectrique au bord de la Meuse. Quand Fred Mauri, le maire du bourg voisin, le contrarie, il disjoncte. Heureusement qu’il est aidé par le garde champêtre Henri Delatou et par la bibliothécaire bénévole Jeanne Dessaul. Comment cette aventure électrique finira-t-elle ? Vous le saurez en dégustant cette nouvelle ardennaise.

L’usine désaffectée se trouvait au bord de la Meuse. Où ? Quelque part sur le parcours du fleuve dans le département des Ardennes. Il ne restait en fait pas grand-chose de cette friche industrielle, car l’usine avait été détruite partiellement. Seul le bâtiment d’une turbine hydraulique et un hangar de taille moyenne avaient échappé à la destruction suite au dépôt de bilan de l’entreprise de démolition. À trois kilomètres de là, en amont, il y avait un bourg de plus ou moins deux mille âmes avec tout ce qu’il faut en commerces et en services. Le bourg niait l’existence de ce bout d’usine en ruine qu’il considérait comme une tâche sur le territoire de la commune. Même les adolescents ne s’y rendaient pas pour y faire des feux, pour y casser des vitres ou pour y taguer les murs. La petite route en cul-de-sac qui y menait était trop dégradée pour leurs scooters. La friche était tout à fait abandonnée. Elle sembla d’ailleurs encore plus éloignée le jour où un conseiller municipal ayant des problèmes d’élocution parla de « la frique ». Depuis, le lieu avait été baptisé l’Afrique. Et l’Afrique, c’est loin ! Le panneau « A vendre » ne pendait plus que par un seul clou, de travers donc. Evrard Delam n’eut pas de mal à l’arracher et à le jeter dans un buisson de ronces. Grâce à un héritage inopiné, Evrard Delam réalisait un rêve : posséder une turbine hydroélectrique.

Trente minutes de lecture toujours plaisante…

Pour les liseuses Kindle, cliquez sur cette image : 

Pour les autres liseuses, cliquez sur cette image : couverture l'âme électrique nouvelle de Jérôme Paul

Si vous ne savez pas comment lire les livres électroniques des éditions du Bout d’Bois, cliquez ici.

Vous n’avez pas encore lu  « L’agonie des voyous » (du même auteur et dans la même collection) ? Cliquez vite ici.

Vous soutenez Arduina, mais vous n’avez pas encore lu  « La revanche d’Arduina » ? Cliquez ici pour découvrir comment Arduina reprend du poil de la bête !

Vous aimez les ‘road movies’, et vous rêvez d’en vivre un dans les Ardennes, lisez alors « La quête inquiète de Tonton 4L » Cliquez ici pour partir en voyage.Jérôme Paul - éditions du Bout d'Bois - collection Salade au lard

Vous avez aimé « L’âme électrique » ? Vous allez adorer le roman d’Arto Paasilinna « Le Meunier hurlant »… Cliquez sur l’image. 

Please follow and like us:
error