49. Un poil de …

Amédé Madédée était resté assis sous la tonnelle, la bouche ouverte, le regard fixé sur une incompréhension. Je m’étais déjà levé et me dirigeai vers l’auberge.

– Alors Amédé, tu te bouges le cul !

– Je ne comprends pas, Antoine.

– Qu’est-ce que tu ne comprends pas ?

– Elle l’a tué à coup de bêche ou d’un coup de tête ?

– Ni l’un ni l’autre. Tu as vu le popotin de la Victorine Grumillon. Imagine un 69 avec Marou Piepie-Vanvan sous Victorine Grumillon. ce devait être tellement bon que la dame s’est perdue dans le plaisir et qu’elle a oublié ce qu’elle faisait et que l’énorme arrière-train qui recouvrait le visage de son amant occasionnel aura étouffé celui-ci.

– Tu en es sûr ?

– Ça ou autre chose, le principe est le même.

– Autre chose ?

– Victorine Grumillon accroupie sur la bouche de Marou Piepie-Vanvan. Elle s’est crue un moment la déesse Arduina chevauchant son sanglier. Pour Piepie-Vanvan, le baiser fut long et fatal.

– Tu en es sûr ? répéta Amédé.

Je sortis de ma poche la seconde enveloppe qu’Alice Louvette m’avait transmise et la tendis à Amédé. Alice avait analysé la fibre trouvée entre les dents de la victime. Elle était formelle : il s’agissait d’une fibre animale, humaine, d’un poil roux.

– Un poil roux !

– Appartenant à la rousse madame Grumillon.

– Un poil de …

– Oui, Amédé, un poil de … comme tu dis.

– Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

– On va rejoindre les autres et je raconte tout, mais à ma façon.

– Antoine, la mallette !

– Hein ?

– L’argent ?

– Ah oui. Va le ranger dans notre voiture. Fais le tour et rejoins-nous vite à l’intérieur.

 

La suite (chapitre 50) en cliquant ici.

Vous avez loupé le chapitre 48 ? Cliquez ici.

Vous ne pouvez pas attendre la suite ? Vous voulez absolument savoir ce qui va se passer ? Bonne nouvelle, la version complète de Pêle-mêle macabre à Bayencourt est maintenant disponible en livre papier ou en livre électronique…

Pour la version papier, cliquez ici, sur l’image:    

Pour les liseuses Kindle, cliquez ici, sur l’image :

Pour les autres liseuses, cliquez là, sur l’image : Pêle-mêle macabre à Bayencourt

Please follow and like us:
error