100 idées pour (faire quelque chose de) Sedan (38/100)

Ce qu’il y a de bien avec les expériences, c’est la curiosité qui préside à toute action. Soit que l’on attend un résultat précis, et la question est : Est-ce que ça va marcher ? Soit que l’on espère aucun résultat particulier, et l’intérêt est porté par ce que sera le résultat lui-même. On reste ouvert à l’imprévu. Ce dernier genre d’expériences possède un potentiel qui peut être poétique ou affreux. C’est une loterie, mais à chaque fois, on espère gagner.

Robinson à SedanAlors l’expérience que je propose ici est de choisir dans Sedan des espaces particuliers qui serviraient de lieux d’apprentissage à la survie totale. Des lieux qui ont par eux-mêmes suffisamment de caractère, une identité bien marquée, où un individu (ou un groupe) serait obligé de survivre avec uniquement ce qu’il pourrait trouver sur place. Quels lieux ?

Robinson à SedanÉvidemment le Jardin Botanique, mais aussi le Palatinat, le Champ de Mars, l’ancienne caserne du Quartier Fabert, le collège Turenne, le square de la Gare, le cimetière Saint Charles, les souterrains du château, et pourquoi pas le toit de la tour Marcillet (si elle n’a pas été d’ici là rayée de la carte). Ces lieux seraient vidés de leurs résidents habituels, et les expérimentateurs devront faire preuve d’imagination pour survivre.

Robinson à SedanSeuls des équipes d’experts armés de caméras suivraient le quotidien de nos héros. Les images pourraient être recyclées pour la télévision. Sedan Télé, le nouveau média internet, à condition qu’il ait quelque chose à dire et pas seulement quelque chose à montrer. Mais avec cette expérience, il y aurait pour le téléspectateur à boire et à manger. Un inventaire de l’ingéniosité serait établi et offert au monde (toujours par l’intermédiaire d’internet). Sedan serait vu comme le lieu où l’on songe à autre chose que de gagner de l’argent et de faire de la publicité pour en gagner plus. Mais si Sedan a besoin de fonds pour financer cette expérience, on pourrait a posteriori accepter que la ville fasse breveter quelques idées géniales de survie, vende à bon prix ces dits brevets, et fasse de la publicité qui entrecouperait la série télévisée produite sur le territoire de la commune.

(illustration de Jean Routier, 1952, Bibliothèque Nelson illustrée)

 

Si vous voulez vous entraîner à la robinsonnade, consulter ce guide pratique du survivalisme :

« Sac de Survie: survivre à une catastrophe »

Pour en savoir plus, cliquez sur l’image.

Pourrait-on survivre dans les souterrains du Château de Sedan ? Quoi qu’il en soit, si les souterrains vous intéressent, (re)lisez l’idée numero 20 de cette série :

Les souterrains du Château, l’expédition du siècle

 

Please follow and like us:
error