100 idées pour (faire quelque chose de) Sedan (52/100)

La littérature ne doit pas toujours venir de l’extérieur. Il y a un potentiel incroyable d’histoires au sein même de la ville. Des histoires vraies, mais aussi des inventées, des rêvées, des histoires construites, et bien ficelées si on se donnait la peine de les coucher sur papier. Et tout ça à Sedan ! Ce serait dommage de ne pas en profiter.On pourrait commencer par faire écrire à chaque habitant (à partir de 16 ans) leur vie. Ceux qui auraient des facilités se transformeraient en coach d’écriture. Ensuite on rassemblerait tous ces textes, on en ferait une sélection qui pourrait être publiée dans le genre biographie. Une autre partie de ces sources d’information pourrait être mise à la disposition d’esprits créatifs qui pourraient les réutiliser pour en faire des romans, du théâtre ou même de la poésie. Des ateliers d’écriture verraient le jour.Nos écrivains locaux seraient payés pour, enfin, pouvoir vivre de leur art, à condition de l’utiliser pour et avec la cité. Il faudrait favoriser les romans qui se lisent par tous : les romans pour la jeunesse, les romans d’aventures, historiques ou non, les romans policiers, les romans sentimentaux, et pourquoi pas quelques livres érotiques à ne pas mettre entre toutes les mains. Sedan deviendrait la ville du livre écrit par et pour ses habitants.Si les Sedanais se mettent ainsi à la lecture, si les Ardennais s’intéressent par le livre à notre ville, si la France entière découvre enfin notre ville par le biais de la littérature contemporaine, alors oui, pourquoi pas.

 

Si vous avez envie de vous mettre à l’écriture

et que vous ne savez pas comment vous y prendre,

consultez le livre de Lucie Rivet :

« Ecriture créative »

plus d’info en cliquant sur l’image

Si les lettres ardennaises vous intéressent, alors (re)lisez les chroniques de la Cacasse littéraire en cliquant ici.

Please follow and like us:
error