100 idées pour (faire quelque chose) de Sedan (2/100)

S’il y a une verrue sur le visage de Sedan, c’est bien la Tour Marcillet. Autant les constructions de l’avenue Leclerc dues à l’architecte Jean de Mailly ont toujours fière allure, autant la tour Marcillet continue d’enlaidir le paysage urbain du centre-ville. Certes, il faudrait raser ce monolithe, mais d’ici que cela se fasse, on peut se donner le droit de se réapproprier l’objet pour en faire quelque chose de moins triste, et pourquoi pas un lieu qui attirerait du monde, ou au moins qui attirerait le regard du monde entier. Voilà l’idée : transformer la tour en un zoo vertical. Il suffirait d’ouvrir certaines parties des façades pour aérer l’ensemble.

On aura soin de créer un espace sur deux étages pour les girafes. Les singes n’auraient pas un lieu déterminé, mais pourraient se déplacer par les voies extérieures et se mélanger aux autres animaux exotiques, à leurs risques et périls. Bien sûr, il y aurait une végétation abondante : celle-ci partirait du haut des soixante mètres de la tour et tomberait comme une fontaine verte sur les quatre pans du bâtiment. Des lianes tresseraient tout autour un réseau sur lequel d’autres plantes épiphytes vivraient. La chaleur de tous les animaux, augmentée par celle de leurs déjections en décomposition, maintiendrait une température tropicale propice à la tour verte. Au sommet de la tour, on pourrait faire pousser d’autres arbres, au moins un, majestueux, dont la couronne serait un abri aux oiseaux du zoo.

L’ascenseur central servirait aux visiteurs, pas d’arrêts intermédiaires, un direct jusqu’au sommet, et ensuite s’offriraient à eux deux solutions : ou bien descendre assez rapidement par un toboggan géant et tourmenté ; imaginez le passage à l’étage des grands fauves ! Bah, pour les plus frileux, on pourra ajouter à cette partie du toboggan un tube transparent en plexiglas ; ou bien descendre par les escaliers ; ceux-ci seraient repensés pour en faire une sorte de labyrinthe. Le prix du billet d’entrée ne serait pas volé. Ce serait une véritable attraction qui mettrait Sedan en valeur. Si vous voulez inonder le sous-sol de la tour Marcillet pour y placer hippopotames et crocodiles, je n’en serais pas contre.

 

Si vous voulez comprendre pourquoi l’architecture a créé de telles tours, vous pouvez vous instruire avec cet ouvrage :

Please follow and like us:
error