100 idées pour (faire quelque chose de) Sedan (8/100)

Si Paris est la première attraction touristique française, la seconde, quand on a vu la capitale (et la Tour Eiffel), est sans aucun doute le château de Versailles. À Sedan, nous avons notre château fort qui fait que la ville a une existence. Mais avons-nous un numéro deux pour retenir un peu plus les touristes ? Pas vraiment. Il nous faut aussi notre Versailles. Et on en a un. À condition certes de se donner les moyens pour mettre en valeur ce qui doit l’être. Je veux parler du Dijonval.

En faisant du Dijonval le Versailles de Sedan, on aura tout compris (ou presque) de l’industrie touristique. Le Dijonval est un beau bâtiment et possède sur l’arrière ce qui autrefois a dû être un beau jardin. Certes, pour l’instant, rien n’est mis en valeur, pour ne pas dire que tout a été enlaidi.

Voici comment faire. Tout d’abord, la façade et l’entrée du Dijonval : couper la circulation de l’avenue du Général Margueritte, devant la bâtisse (si on ne veut pas interrompre le passage des voitures, on pourra creuser un tunnel). Avec l’espace récupéré, on pourra créer une petite esplanade pavée à l’ancienne et agrémentée de verdure bien taillée.

Le parc sera entièrement refait à la française, en s’inspirant évidemment des travaux d’André Le Nôtre, le grand jardinier de Versailles. On aura soin de supprimer les bâtiments modernes qui l’encombrent (ce ne sera pas une grande perte quand on connaît la laideur de ces baraquements). Jardin à la française donc, avec jets d’eau et vue aménagée sur la Meuse. L’intérieur du Dijonval sera propre et rénové, la modernité cohabitera avec le passé. Les expositions permanentes et temporaires devront avoir de l’allure. On évitera évidemment tout amateurisme, et la poussière sera l’ennemie numéro un. Des éclairages extérieurs et intérieurs finiront de mettre le Dijonval en valeur. Le personnel sera stylé, polyglotte et d’une attention extrême à l’égard des visiteurs.

 

 

Pour mieux connaître qui a été André Le Nôtre, sans qui Versailles n’aurait pas été Versailles,

voici le portrait d’un homme heureux, une petite biographie très intéressante.

Pour en savoir plus, cliquez sur l’image

Please follow and like us:
error