100 idées pour (faire quelque chose de) Sedan (31/100)

Pour donner de la grandeur à Sedan, il faut à la ville des perspectives. C’est-à-dire de belles et grandes avenues qui offrent chacune d’un bout à l’autre une vue magnifique de la ville. Sedan connaît déjà quelques artères suffisamment droites et larges pour servir de perspectives. Au besoin il faudra retailler quelques façades. Ce qu’il faudra surtout faire, c’est retirer entièrement la signalisation routière qui pourrait gêner la vue (plus de feux de signalisation ou de panneaux d’itinéraire). Peut-être devrait-on choisir un seul point de vue et tailler en fonction la végétation.

Evidemment, supprimer les places de parking. Il faut que du point A on puisse apercevoir le point B à l’autre bout d’une avenue, et être époustouflé par la beauté de l’urbanisme. Nous devons travailler nos avenues comme un Le Nôtre travaillait les jardins de Vaux-Le-Vicomte ou ceux de Versailles. Il faudra réinventer l’éclairage urbain afin que celui-ci travaille en faveur de l’esthétique de la perspective. La première avenue qui vient à l’esprit des Sedanais est l’avenue Philippoteaux qui pourrait remplir à merveille ce rôle de perspective : une ligne droite de la gare jusqu’à la place Nassau. Une œuvre d’art d’un kilomètre cinq !

Certes un peu moins que les quatre kilomètres cinq de la perspectives Nevski à Saint-Petersbourg, mais quand on sait que la ville russe est 88 fois plus grande que Sedan, on n’a proportionnellement pas à se plaindre de la longueur de la Perspective Philippoteaux. On peut aussi penser à une perspective qui, de la rue Thiers et traversant la Meuse et la place Turenne, irait se perdre au-delà de la rue de la Rochefoucauld en haut de l’avenue Aristide-Briand. Enfin, ce que l’on pourra faire en grand (les perspectives), on pourra le faire en petit pour toutes les rues de Sedan afin que les déplacements en ville deviennent un véritable plaisir.

 

Pour en savoir plus sur le maître de la perspective des jardins à la française,

lisez l’ouvrage de Patricia Bouchenot-Déchin

« André Le Nôtre »

Pour en savoir plus, cliquez sur l’image

Si la connaissance du classicisme pour une utilisation urbaine vous intéresse, (re)lisez l’idée numéro 8 :

Versailles à Sedan

Please follow and like us:
error