100 idées pour (faire quelque chose de) Sedan (51/100)

Il est important de tracer et de retrouver toute la diaspora sedanaise. Des cercles devront être tracés, plus ou moins concentriques qui suivront les pourtours géographiques : les Ardennes, les départements limitrophes, la région Grand Est, la France, puis l’Europe, enfin le reste du monde.Dans un premier temps, il s’agira d’enquêter sur le pourquoi d’un tel exil. Par uniquement pourquoi êtes-vous partis de Sedan, mais aussi pourquoi n’êtes-vous pas restés à Sedan. Je suis sûr qu’il y aurait beaucoup à apprendre des réponses à ces deux questions. Certes une bonne partie de l’information récoltée sera prévisible – perspectives économiques incertaines ou catastrophiques, morosité générale… -, mais on peut s’attendre à des surprises très instructives.Dans un deuxième temps, il faudra convaincre ces Sedanais du plus ou moins lointain de l’intérêt qu’il y a à choyer l’idée qu’ils ne viennent pas de n’importe où, de leur faire comprendre toute la fierté qu’on peut ressentir à l’idée d’être de Sedan. Une fois cela acquis, la diaspora sedanaise entrera sans problème dans notre jeu. Nos Sedanais de l’étranger se transformeront tout naturellement en porte-parole de Sedan, en ambassadeur de la cité, en VRP de la ville. Ce qu’ils feront, ce sera du lobbying pour Sedan, quitte à en faire un peu de trop, même s’il faut exagérer. On pourra ainsi créer une image positive de la ville, inciter les investisseurs à placer des fonds parmi nos murs, à titiller la curiosité des touristes.

 

Si Sedan à l’extérieur du territoire communal vous parle, (re)lisez l’idée 49 de cette série:

Sedan sur la carte

 

Please follow and like us:
error