Adrien de la vallée de Thurroch, de Denis Tellier, livre paru en 2012 aux Éditions Lunatique, met en scène un soldat de 14-18 revenu dans sa campagne ardennaise. Est-il vraiment revenu ? Si Adrien est véritablement retourné au pays, il semblerait que ses pensées soient restées dans la boue et les rats des tranchées.

Adrien de la vallée de Thurroch

Tel Rufiot, le « vieux cheval de trait ardennais sans âge », le lecteur va plonger sa charrue dans les lignes de ce livre et s’apercevra que la terre est dure, caillouteuse, même si elle est grasse et riche. Car ne nous le cachons pas, le livre de Denis Tellier est un livre exigeant. Il n’a rien du récit qui coule facilement comme un ruisseau à travers la campagne. Si on n’y fait pas attention, on s’embourbe rapidement dans ses sillons.

Si on prend son temps, on découvre une belle écriture, dense, une prose poétique, de véritables tableaux peignant la campagne ardennaise, des miniatures ciselées qui reprennent des souvenirs douloureux. Et pourtant, malgré cet art du mot, on a du mal à attraper le fil de l’histoire. C’est perturbant, ça peut finalement gêner la lecture. Et je ne serais pas étonné que le livre soit tombé des mains de certains lecteurs.

 

 

Si vous êtes à la recherche d’une bonne histoire, facile à lire, enthousiasmante, qui stimule votre bonne humeur, alors prenez un autre livre. Si vous êtes amateur de poésies, si vous aimez flirter avec une forme de spleen, si vous n’avez pas peur d’aborder la noirceur de la vie, si vous ne craignez pas de contempler au fil des pages les tableaux ruraux les plus sombres de Gustave Courbet, si vous savez déguster à petite dose un texte, alors essayer Adrien de la vallée de Thurroch.

Adrien de la vallée de Thurroch est une curiosité littéraire, qui a bien un ancrage ardennais. Ces deux arguments lui laissent une place dans la bibliothèque de la Cacasse littéraire.

Vous pourrez en principe trouver ce livre dans les librairies du département…Adrien de la vallée de Thurroch

Si vous aimez la littérature ardennaise exigeante, alors lisez la chronique consacrée à …

Vaux étranges, d’André Dhôtel, vallées singulières

 

Please follow and like us: