100 idées pour (faire quelque chose de) Sedan (64/100)

Il n’y a rien de telle qu’une cause commune pour redonner à une population un élan qui rassemble et qui génère l’énergie nécessaire à produire de grandes choses pour le bien de tous. Ce peut-être une histoire de foot, mais j’ai autre chose à vous proposer pour Sedan : retrouver le tableau de Félix Philippoteaux représentant Charlotte de la Marck devant le château fort, recevant les vainqueurs de Douzy.Reproduction par Esser du tableau de Félix Philippoteaux Charlotte de la Marck recevant les vainqueurs de Douzy

Ce que nous pouvons en voir dans l’une des salles du Château de Sedan, ce n’est qu’une petite reproduction réalisée par Esser. L’original, long de sept mètres, peint en 1844 par Félix Philippoteaux, qui était exposé dans l’ancien Musée de Sedan, a disparu en mai 1940. ancien musée de Sedan

Le tableau commémore la victoire de Douzy de 1588. Alors que la Ligue (catholique) menaçait la Principauté (prostestante), la troupe de Sedan menée par Nueil affronte l’armée des Ligueurs et la bat. Le tableau montre l’accueil des vainqueurs par les Sedanais et Charlotte de La Marck.détail du tableaud e Félix Philippoteaux

La bible de l’histoire de Sedan – Sedan et le Pays sedanais – ajoute : « La nouvelle de leur succès a précédé les Sedanais dans la petite capitale ; ils sont reçus en libérateurs : les cloches sonnent, Charlotte est montée à cheval et vient au-devant d’eux ; Nueil présente à la jeune princesse les prisonniers et les drapeaux conquis. La victoire de Douzy du 13 avril 1588 symbolisera longtemps l’unanimité qui se cristallisa autour de Charlotte. » Charlotte a alors 13 ans. Elle est la seule héritière des La Marck de Sedan. Voilà un beau symbole : une ville entière unanime, soudée par la cause, autour d’une gamine !Charlotte de la Marck - détail du tableau de Félix Philippoteaux

Maintenant, le tableau original perdu ! Certains – les pessimistes – disent qu’il a brûlé lors du bombardement de Sedan en mai 1940. Ont-ils des preuves ? Refusons de croire à cette version et préférons-lui celle du vol par les troupes ennemies. Et là, s’il y a eu vol, le grand tableau de sept mètres de long repose peut-être encore dans une cave d’un musée à l’étranger, ou dans la vaste demeure d’un riche particulier. Et là, l’enquête peut commencer. Tout Sedan doit se mettre à la recherche de ce bien citadin.les Sedanais - détails du tableau de Félix Philippoteaux

Cette enquête devra concerner tous les Sedanais. Ils devront se sentir concernés non seulement par l’absence du tableau, mais aussi par son symbole, ou au moins par le destin tragique de Charlotte de La Marck morte à dix-neuf ans. Tous les Sedanais mèneront l’enquête et pas uniquement les amateurs de polars, les chercheurs de trésors, les historiens en manque de travaux pratiques ou les écoliers rêveurs. L’enquête deviendra une quête. Une cause commune. La cause rassemblant, redonnant à sa population l’énergie positive nécessaire à déplacer des montagnes. Une cause non seulement sedanaise, mais aussi ardennaise. Pas de répit tant que ce tableau n’ait été retrouvé et restitué à la ville.détail du tableau de Félix Philippoteaux - 2

N’hésitez pas à laisser ci-dessous un commentaire si vous en savez plus sur la disparition du tableau de Félix Philippoteaux !

 

Vous aimez les enquêtes, les chasses au trésor, alors (re)lisez l’idée numero 19 de cette série.

Chasses au trésor à Sedan

 

Please follow and like us: